Voici les principales réponses aux questions que vous vous posez.

Conseil en image

Que fait un conseiller en image ?

Il recherche la congruence entre la personnalité de son client et la nouvelle image que celui ci recherche. Il pose des questions, il écoute, il prend en compte là où en est son client. Il recherche ses réelles motivations de changement, met à jour ses résistances afin de mieux le conseiller et le respecter.
Il analyse les différents contextes sociaux, professionnels et, familiaux. Il conseille un style de vêtement, des formes, des couleurs à privilégier.
Il accompagne dans le tri de la garde-robe existante et lors des achats.
Il révèle, réveille un visage dans une nouvelle coiffure ou un nouveau maquillage.
Il accompagne dans cette évolution à renforcer la confiance en soi, par un travail sur la gestion des comportements et des émotions favorisant un meilleur relationnel.
Il valide chaque étape franchie avec son client afin qu’il s’approprie pleinement sa nouvelle image.
En tant qu’expert, il apporte enfin des outils pratiques, une structure et un soutien, vitaux dans la réussite du projet des clients.

Quel est le marché / l’avenir de cette profession ?

Aux USA, le relooking existe depuis une quarantaine d’années. Il s’est d’abord adressé à une certaine élite: hommes politiques, vedettes, mannequins, sportifs et au monde de l’entreprise (cadres, dirigeants, commerciaux). Puis la profession a littéralement explosé au cours des dix dernières années, pour être maintenant accessible à tous les publics, avec la délivrance d’un certificat RNCP.
Aujourd’hui le métier de conseiller en image est en France en plein expansion. Actuellement, des particuliers, chefs d’entreprises, PME-PMI, centres sociaux, des centaines de personnes font chaque mois appel à des conseillers en image. Les « déguiseurs » et les vrais conseillers se distinguent très nettement.

Un spécialiste formé à l’IDRI est non seulement capable d’accompagner un dirigeant ou un cadre, comme on le fait en relooking, mais il est capable de répondre à la demande de toute personne désireuse d’entreprendre un cheminement d’évolution personnelle, ce qui lui donne un avantage décisif.

Comment est réglementée la profession ?

Grâce à notre école, la profession de conseiller en image commence à être réglementée.
Nous contribuons à développer cette profession, car nous sommes très présent auprès des pouvoirs publics et des administrations.
l’ IDRI est depuis Mars 2009, enregistré par le rectorat de Versailles et par le Ministère de l’éducation nationale comme « établissement privé technique hors contrat ».

Quelle est la différence entre « relooking » et « déguisement » ?

Aujourd’hui, bon nombre de médias nous gratifient de cette nouvelle vague. Qui voit-on? Des personnes ayant fait la démarche, pas évidente pour certains, de changement d’image, et qui se retrouvent livrées aux goûts et fantasmes des professionnels.
Ont-elles été écoutées? Prises en compte? Acceptent-elles cette transformation, souvent rapide, radicale et décalée?

Cet effet « star du jour » est très souvent suivie d’une grande désillusion et, contrairement à l’effet escompté, renvoie ces personnes dans un sentiment d’abandon et d’échec.
Le relooking, tel que nous l’entendons à l’IDRI est une démarche qui s’inscrit dans le temps. Le client est écouté dans ses motivations et aspirations, il est accompagné dans son évolution, tout est suggéré et validé par lui, n’est-il pas le premier concerné ?

La vocation de l’IDRI, au travers de ses différentes techniques et par le niveau d’expertise de ses intervenants, est de former de Réels conseillers en image, formés à l’écoute et à la relation d’aide par une psychologue confirmée.

Est-ce que je dois moi-même travailler sur mon image ?

Oui ! Il est cohérent qu’un conseiller en image fasse lui-même l’expérience de ce qu’il propose
à ses clients.
Avec l’aide de vos formateurs et des exercices pratiques proposés, vous allez travailler sur
l’image que vous reflétez. Les ateliers de la formation vous permettront donc : de bénéficier
d’un bilan d’image, d’un diagnostic couleurs, d’un diagnostic coiffure, et d’un bilan de
morphologie. Une expérience indispensable qui vous permettra d’être plus cohérent(e) avec
votre future activité professionnelle.

La formation de conseil en image.

A quel moment pourrais-je commencer à m’exercer ?

En matière de relooking, c’est en pratiquant qu’on apprend. Passée les premières journées de formations où vous allez intégrer les bases, nous vous demanderons de trouver plusieurs personnes à coacher et à relooker, afin que vous puissiez être autonome à l’issue de votre formation. Plus vous pratiquerez, plus compétent vous serez.

À qui s’adresse t-elle ?
    • Aux professionnels qui travaillent dans un domaine voisin et qui veulent élargir leurs activités.
    • Aux personnes en transition professionnelle qui veulent se réorienter vers une activité tournée vers les relations humaines et le développement personnel.
    • Aux personnes qui veulent faire cette formation pour leur enrichissement personnel, parce qu’elles ont envie de donner le meilleur d’elles-mêmes et de contribuer à l’évolution de leur entourage, même si elles n’ont pas de projet professionnel pour l’instant.
De quels horizons viennent les gens qui se forment ?

Quelques exemples d’activité des participants de cette dernière année:
Esthéticiennes, coiffeuses, formateurs et consultants, psychothérapeutes, chefs d’entreprise, directeurs des relations humaines, enseignants, sophrologues, spécialistes de l’amincissement, responsables d’équipe de vente… et des personnes en réorientation de vie venant de tous horizons.

Pourquoi l’IDRI ne propose pas de formation par correspondance comme le font d’autres écoles ?

Effectivement l’IDRI ne propose pas, et s’interdit de proposer de la formation par correspondance, parce que cette formule est incompatible avec une formation de qualité dans le domaine qui est le nôtre. C’est une excellente formule commerciale et en termes de marketing, facile à mettre en œuvre pour les écoles, attrayante pour les élèves, parce que paraissant moins contraignante, mais ses atouts s`arrêtent là. Notre métier en effet est avant tout un métier de contact, un métier où la relation humaine, la qualité de la communication de l’accompagnant, notamment en termes d`écoute sont primordiales. Et celà ne s`apprend pas par correspondance, ou dans des livres, mais en s`entrainant sur des modèles ou entre élèves. La marge est grande entre ce que l’on peut apprendre par écrit, et la mise en oeuvre sur le terrain. Car celà fait intervenir notre savoir-être, notre propre communication non verbale, et bien d’autres facteurs que nous ne maîtrisons pas toujours. Voilà pourquoi nous ne proposons pas de formations par correspondance. Nous préférons privilégier la qualité et l’efficacité des formules que nous proposons.

Comment se déroule la formation de conseil en image ?

La formation de conseiller en image se déroule à Paris ou à Lyon, sur 3 mois minimum, voire 4 mois selon le cursus choisi. Deux semaines complètes de cours complètes, du lundi au vendredi, de 9 H à 17 H, sont alternées avec 2 semaines de travail personnel.
Ces formations sont animées par nos équipes de formateurs, professionnels de l`image et de la communication, et alternent apprentissages théoriques et exercices pratiques.
Pour suivre la formation, un ordinateur + imprimante sont indispensables avec une connexion internet. Une bonne connaissance des logiciels de base est nécessaire.

Quels sont les avantages à faire ma formation dans une école reconnue par le Ministère de l`éducation nationale ?

L’IDRI est déclaré par le rectorat de Versailles et son Ministère de tutelle, l`Education Nationale, comme « établissement technique supérieur hors contrat » (voir rubrique « Reconnaissances officielles » de notre site)

LE STATUT DES ETABLISSEMENTS D’ENSEIGNEMENT PRIVE

Dans une décision rendue le 23 novembre 1977, le Conseil Constitutionnel a considéré que la liberté de l`enseignement faisait partie des principes fondamentaux reconnus par les lois de la République.

Des lois fondamentales fixent le statut juridique des établissements d`enseignement privés :
- la loi Goblet relative à l`enseignement primaire ;
- la loi Falloux sur l`enseignement secondaire ;
- la loi Astier sur l`enseignement technique (qui concerne l’IDRI).
- La loi n° 59-1557 du 31 décembre 1959, dite « loi Debré », a permis de définir les rapports actuels entre l`État et les établissements d`enseignement privés.
· Le statut des diplômes octroyés:
L`État détient le monopole des grades et des titres universitaires tels que « brevet », « licence » , « master » . Aucun établissement privé hors contrat ne peut donc utiliser ces termes dans le monde du conseil en image.

LES RELATIONS ENTRE LES ETABLISSEMENTS D’ENSEIGNEMENT PRIVES ET L’ETAT

Les contrats passés entre les établissements privés et l`État:
Les établissements privés peuvent être hors contrat (comme l’IDRI) , ou bien liés à l`État par un contrat simple (pour les écoles primaires) ou un contrat d`association.

Le contrôle de l`État sur les établissements privés:
Tous les établissements privés, quelles que soient leurs relations avec l`État, sont soumis à un régime d`inspection.
L`inspection des établissements privés hors contrat comme notre école, se fait sur les titres et diplômes exigés des directeurs et des formateurs, sur les critères pédagogiques, le respect de l`ordre public et des bonnes moeurs, ainsi que la prévention sanitaire et sociale.
Sur le contrôle du contenu pédagogique qui a été renforcé par la loi n° 98-1165 du 18 décembre 1998.

CALENDRIER

PARIS

FORMATION 3 MOIS :

du 15/09/2014 au 21/11/2014

FORMATION 4 MOIS :

du 15/09/2014 au 19/12/2014

FORMATION 10 MOIS :

du 22/09/2014 au 10/06/2015

APPELEZ-NOUS !

Posez nous vos questions au:
09 67 01 20 36

L’IDRI EN IMAGES
L’IDRI SUR FACEBOOK